En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Travaux d'élèves, sorties, ...

PEAC 3e, article Dépêche du Midi

Par REGIS BROUE, publié le mercredi 17 février 2021 14:03 - Mis à jour le vendredi 5 mars 2021 06:20
DDM.png

 

source : https://www.ladepeche.fr/2021/02/16/la-shoah-expliquee-aux-collegiens-9375812.php

Si les voyages  scolaires sont impossibles en ces temps de pandémie, les actions culturelles ne sont pas pour autant stoppées au collège Émile-Paul Vayssié d’Aurignac. Cette semaine, c’est le Mémorial de la Shoah de Paris qui est venu aux élèves de 3e en leur proposant des ateliers artistiques et une visite guidée de Shoah et bande dessinée, exposition retraçant comment le 9e art s’est emparé du sujet des génocides et dont la venue a été possible grâce au cofinancement de la municipalité d’Aurignac. Le collège a pu accueillir, dans le respect du protocole sanitaire, les écoliers de Francon, Latoue, Saint-André et des collégiens de Boulogne-sur-Gesse afin qu’ils bénéficient de ces actions.
Les élèves de 3e ont aussi rencontré en visioconférence Annie Beck, enfant cachée pendant la guerre à Capdenac (Aveyron) par des religieuses. Répondant à l’appel Mgr Saliège, archevêque de Toulouse qui s’est publiquement indigné des déportations en 1942, elles ont sauvé 75 enfants. Annie Beck  avait auparavant réussi à fuir d’un camp d’internement français près de Poitiers et s’était réfugiée à Toulouse. Ses parents, Juifs polonais, et sa sœur benjamine n’ont pas survécu  à Auschwitz-Birkenau. Fortement touchés, les collégiens ont pris conscience de la rareté de ce moment : Anouk regrette que « [ses] enfants n’auront pas la possibilité de rencontrer des témoins de cette période » et Lara renchérit, certifiant que « ce n’est pas pareil de l’entendre dire de quelqu’un qui l’a vécu que de l’étudier avec d’autres types de documents ».
Ce projet mêlant étude de la Shoah et BD se poursuivra à la rentrée avec la rencontre avec un illustrateur et la réalisation de planches illustrant des épisodes de la vie d’Annie Beck et de Maurice Roth. Cet artiste plasticien vivant aujourd’hui en Israël fut caché pendant la guerre à Liéoux par la famille Rey, qui a reçu le titre de Juste parmi les Nations, décerné à ceux ayant aidé des Juifs à échapper à la barbarie des nazis et de leurs vassaux. « Nous espérons que collégiens et écoliers impliqués dans le projet pourront présenter leurs productions au public dans une structure physique d’ici la fin de l’année ; à défaut, elles seront diffusées par internet » souligne Régis Broué, professeur d’Histoire et référent culture du collège.