En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Travaux d'élèves archives

Rencontre avec l'auteur JC Tixier le lundi 18 février 2019

Par CELINE GUEZLANE-REINAGEL, publié le lundi 4 mars 2019 14:25 - Mis à jour le lundi 4 mars 2019 14:26
première de couverture La Traversée.jpg
La matinée du 18/02/19, JC Tixier a rencontré les élèves de 4°B et l'après-midi, ceux de 4°A.Durant le voyage scolaire des quatrièmes latinistes et occitanistes, leurs camarades de 4°B ont rendu compte de cette rencontre.

Déroulement de la matinée

 

La matinée s'est déroulée en trois étapes. Nous allons vous les expliquer :

 

1 - Nous sommes arrivés à 8h30 et Jean-Christophe Tixier nous attendait en classe.

Nous avons commencé l'intervention : il s'est présenté à la classe.

Ensuite, on lui a posé des questions sur sa vie et son travail. On les avait écrites en classe avant qu'il vienne et il nous a raconté des histoires sur sa vie.

Après ses explications, la sonnerie a retenti et nous sommes passés à la deuxième étape de la matinée.

 

2 - Nous sommes restés dans la classe à 9h25 et il nous a expliqué comment écrire un livre et en combien de temps. On peut imaginer l'histoire en fermant les yeux et en créant un personnage ou en disant la phrase « et si ...». Nous avons imaginé l'histoire d'un garçon triste qui traversait la cour, un jour de neige. Nous sommes allés en récréation.

 

3 – Nous sommes restés dehors, au soleil. Il nous a parlé de ses rencontres à Calais. Nous sommes rentrés en classe et nous avons imaginé que nous étions sur un bateau, au moment du départ. C'est une situation qu'a vécue Sam dans le livre. Il s'agissait de vivre les émotions du personnage.

 

 

Comment Jean-Christophe Tixier

est-il devenu écrivain ?

 

Tous les cinq ans, Jean-Christophe Tixier rejoint sa famille pour se donner des nouvelles et partager un moment ensemble. Chacun propose quelque chose aux autres. Mais Jean-Christophe Tixier ne sait ni dessiner ni jouer d'un instrument alors il décide de raconter par écrit une histoire qu'il tient de sa grand-mère.

 

La maman de Jean-Christophe Tixier a vécu un moment très difficile au début de la Seconde Guerre mondiale. Elle était âgée seulement de huit ans quand, avec sa mère (la grand-mère de Jean-Christophe Tixier) et ses deux sœurs, elle a dû fuir. La grand-mère de Jean-Christophe Tixier ne savait guère conduire car elle n'avait eu qu'une journée pour que son mari lui apprenne. Ensuite, il a pris le chemin de la guerre. Durant leur traversée, leur voiture a été victime de deux fusillades par les avions allemands. De plus, il faut savoir que la grand-mère de Jean-Christophe Tixier était enceinte et que pendant le trajet, elle a accouché de … jumelles. Au total, cela faisait cinq enfants, ce qui a permis à son mari de revenir aussitôt auprès de sa famille.

 

En écrivant cette histoire, Jean-Christophe Tixier a remarqué que cela lui plaisait bien d'écrire alors cela est devenu sa passion et il en a fait son métier. Il avait trente-huit ans.

 

Écrire et publier La Traversée

 

Pour écrire ce livre, Jean-Christophe Tixier a passé :

 

  • 2 ans pour la préparation et le brouillon

     

  • 1 mois et 2 semaines environ pour l'écriture du livre

     

  • 4 mois pour améliorer et corriger son texte.

     

Ensuite il l'a envoyé à l'éditeur qui a mis environ 3 semaines pour lui répondre.

Enfin, il faut environ 1 an et demi entre l'accord de l'éditeur et le moment où le livre arrive dans les librairies.

 

Pour les droits d'auteur, Jean-Christophe Tixier perçoit environ 40 centimes à chaque exemplaire de La Traversée qui est vendue. Par exemple, pour les 60 livres que le collège a achetés (330 euros) , il a gagné 24 euros. Il touche les droits d'auteur de tous ses livres réunis une fois par an.

 

 

Techniques pour écrire une histoire

 

1- Vous vivez une situation. Par exemple : vous lacez vos chaussures et vous voyez votre ombre. Dans votre tête, imaginez une phrase commençant par '' Et si…''. Par exemple : Et si mon ombre était habitée … Racontez la suite. L'exemple, c'est le point de départ d'une histoire du genre fantastique *, que Jean-Christophe Tixier a écrite.

 

Si cette technique ne marche pas, essayez la suivante :

 

2- Fermez les yeux, réfléchissez à une scène avec des personnages, un décor, des actions, etc. Imaginez l'histoire dans votre tête.

 

3- Au brouillon :

Ne partez surtout pas sur la première idée venue car elle ne sera sûrement pas la bonne.

Notez les autres idées qui vous viennent à l'esprit et développez-les.

Dès que vous avez fini votre premier brouillon, relisez-le et si besoin rajoutez ou modifiez quelques idées.

 

4- Idées :

Pensez à bien décrire le caractère de chaque personnage, le lieu et les objets. Comme ça, votre lecteur pourra se l'imaginer.

 

* Si vous souhaitez écrire une histoire fantastique voici les 4 caractéristiques principales :

- Racontez l'histoire à la première personne par un narrateur témoin.

- Faites se dérouler l'histoire dans un cadre vraisemblable, ordinaire, proche du réel.

- Mettez en scène des personnages ou des événements effrayants.

- A la fin, laissez planer un doute entre une explication rationnelle et une surnaturelle.

 

 

Avis sur la rencontre

 

JC Tixier est une personne très agréable à côtoyer. D'habitude, je n'aime pas trop ce genre de rencontres mais il est gentil, parfois amusant. On comprenait bien de quoi il parlait et l'histoire de sa grand-mère était intéressante.

Brian Hamidovic

 

J'ai bien aimé la rencontre avec JC Tixier car il est très gentil. L'histoire de sa grand-mère est très belle. Je trouve que ce qu'il écrit est très bien car il écrit pour tous les âges.

Enzo Touyarou.

 

JC Tixier est quelq'un de très bavard. J'ai bien aimé quand il utilisait du vocabulaire familier. L'histoire de sa grand-mère était bien.

Yannis Manent

 

J'ai bien aimé ce que JC Tixier nous racontait car ça m'intéressait. Il est sympathique. Ses livres ont l'air bien, même si je ne lis pas. Si je le revoyais, je lui dirais "bonjour" et je lui poserais les questions qui seraient dans ma tête.

Nicolas Cabit

 

J'ai trouvé que JC Tixier était très gentil. C'est une personne agréable à rencontrer. J'ai bien aimé ses livres : c'est bien de faire des livres pour tous les âges. Si je le revoyais, je lui dirais qu'il est très sympathique et que j'ai aimé la rencontre au collège.

Tifenn Gibelin

 

JC Tixier est une personne à laquelle on peut poser des questions sur le métier d'écrivain. Il répond à tout et va même plus loin que les questions qu'on lui pose. Il nous a aussi parlé des autres livres qu'il a écrits. Si je le revois, je lui poserai des questions sur ses prochains livres.

Melvynn Odot

 

 

JC Tixier est quelqu'un de bavard car à chaque question qu'on avait préparée pour lui, il répondait au moins en cinq minutes. J'ai aimé quand on fermait les yeux et qu'il fallait imaginer une histoire.

 

JC Tixier est très agréable, sympathique. Il a beaucoup de choses à raconter, ses livres sont très bien faits.

 

Je trouve que JC Tixier est gentil, calme et plus jeune que son âge. J'ai bien aimé le rencontrer. Si je le revoyais, je lui demanderais un autographe.

 

JC Tixier est très joyeux, ça se voit qu'il aime rire. Il a créé plusieurs livres pour les petits, les ados et les adultes donc tout le monde peut lire ses livres ! J'aime bien sa façon de raconter les histoires parce qu'on a l'impression d'y être. Je vous conseille de lire le livre La Traversée. Je souhaite "bonne chance" à l'auteur pour la suite.

 

Personnellement, la partie que j'ai préférée, c'est celle qu'on a passée dehors, au soleil. JC Tixier a fini de répondre à nos questions. Pour moi, c'est un auteur avec lequel on peut échanger. Il a beaucoup d'imagination. Je pense qu'avec tous ses voyages, son bocal d'imagination doit être bien rempli.